Défendu avec succès, Lakpa Dogui remercie l'AFI

Défendu avec succès, Lakpa Dogui remercie l'AFI
Lakpa Dogui Jules, fier d'appartenir à l'AFI.

Il n’a pas attendu longtemps pour retrouver les locaux de l’association. Au lendemain de son dédommagement financier, suite à l’implication de l’AFI dans son litige avec l'ASI d'Abengourou, Lakpa Dogui Jules est venu témoigner sa reconnaissance à l’équipe du président Domoraud Cyrille.

Sourire aux lèvres, le visage rayonnant de bonheur, l’ancien sociétaire du Séwé Sport de San-Pedro n’a pas caché ses émotions au moment de donner les nouvelles. « Les raisons qui m’amènent, ici ce matin, sont des raisons de satisfaction. En effet, grâce à l’AFI, j’ai pu rentrer en possession de mon chèque, hier (jeudi). Je tenais donc à venir remercier toute l’équipe pour cette assistance de poids », a-t-il indiqué d’entrée.
Reconnaissant, Lakpa Dogui se veut, désormais, un digne ambassadeur de l’association. Aussi encourage-t-il ses collègues qui n’auraient pas encore adhéré à le faire « afin d’être défendus ». « Il faut, insiste-t-il, que tout le monde croie à l’AFI. Il y va de nos droits et intérêts. Nous devons tous soutenir l’AFI afin qu’elle soit plus forte pour nous défendre »

« J’ai la preuve que l’AFI est efficace » 

Joueur d’expérience, passé par le Séwé et le Horoya de Guinée, c’est à l’ASI d’Abengourou que ce médian de métier a passé une parenthèse sombre de sa carrière. Il raconte : « En 2016, j’ai signé un contrat avec l’ASI d’Abengourou. Malheureusement, le club n’a pas respecté sa part d’engagement. Il s’en est suivi alors un contentieux. Contentieux qui, grâce à l’AFI, a connu un dénouement heureux en ma faveur ».
Blessé, entre temps, et livré à lui-même, l’enfant de Fresco retrouve, enfin, la lumière. Un dédommagement financier conséquent (dont il préfère taire le montant), certes, mais surtout la possibilité de renouer avec le football professionnel. « Je suis dans une période de rééducation très intense. Dès que les médecins me donnent le ok, je serai très heureux de retrouver les stades »
En attendant, Lakpa mesure plus que jamais le sens de l’adhésion à AFI. « C’est une réalité, soutient-il. Grâce à l’AFI, aujourd'hui, je suis dédommagé. Elle a été un poids lourd dans le dénouement de cette affaire. C’est vrai qu’auparavant, je ne croyais pas à 100% comme certains de nos collègues. Mais j’ai la preuve maintenant que l’AFI est efficace. »
D'autres dossiers litigieux sont en cours. Sous peu, plusieurs adhérents pourraient jouir de leurs droits et renforcer davantage l'importance de l'association dans l'univers du football ivoirien.

 

 

 

MARTIAL GALE (AFI)
ABIDJAN, le 11 janvier 2019

Toutes les actualités
FIFPro Fédération Ivoirienne de football Aequalia BACI STAMVIE DPPI Compagnie Ivoirienne d'électricité