La Côte d'Ivoire à l'école de la Licence club de la CAF

La Côte d'Ivoire à l'école de la Licence club de la CAF
Photo de famille avec l'expert de la CAF après la cérémonie d'ouverture.

A l’initiative de la Fédération Ivoirienne de Football, (FIF), les clubs ivoiriens participent, depuis mercredi, à un séminaire de formation sur le système de l’octroi de la Licence club de la CAF. Une importante tribune qui a pour ancrage le développement et la professionnalisation des clubs.

Satisfaire à un certain nombre de critères pour être éligibles aux compétitions continentales de clubs; des critères à la fois financiers, administratifs, sportifs,  infrastructurels etc. Tel est le principe du système des Licences club, “un document de développement et non de sanction”, selon M. Khaled, l’expert CAF commis à l’animation de cet important séminaire, qui réunit sur deux jours (du 02 au 03 octobre) clubs et groupements d’intérêt ivoiriens.

En effet, à travers la Licence club, la CAF entend accompagner les clubs africains dans leur processus de développement et de professionnalisation. “Se développer, avancer et rattraper notre retard”, a dit M.Khaled dans son propos liminaire. L’effet domino de cette progression étant, évidemment, le bien-être du joueur. Principal acteur de l’industrie du football, celui-ci est conditionné par l’encadrement que lui apporte le club, l’environnement, les conditions salariales et médicales dont il bénéficie de la part du club. Aussi, l’émissaire de la CAF de préciser que “si la Fédération est la locomotive de la Licence club au plan national, les clubs en sont les premiers responsables des aspects opérationnels.”

La journée inaugurale du séminaire s’est articulée autour de trois axes majeurs: la sensibilisation au système des Licences des clubs de la CAF, le fonctionnement dudit système et les prochaines étapes du projet.
Concernant le fonctionnement, ont été abordées les notions telles que: bailleur de Licence (fédération), candidat à la Licence (club) , bénéficiaire de la Licence (club respectant les critères);  de même que Manager national du système, Instances décisionnaires et processus d’octroi de la Licence CAF.

L’expert de la Confédération Africaine de Football, a évoqué, au passage,  la question du contrat standard qui entre dans les orientations de la FIFA . « La Fédération en collaboration avec toutes les parties prenantes (clubs et joueurs) doit mettre en place le contrat standard, a-t-il rappelé. En lien avec la FIFA, M. Khaled s’est dit disposé à soutenir le processus, ajoutant que le contrat standard est un préalable à la mise en place de la Chambre nationale de résolution de litiges, un organe juridictionnel exigé par la FIFA.

Représentant le ministre des Sports à la cérémonie d'ouverture, M. Alla Yao François, directeur de cabinet, a salué cette session de formation et le principe de la Licence club. “Ce séminaire qui va déboucher sur l’octroi des Licences de la CAF aux clubs est très important pour le ministère. Il intègre dans sa matrice toutes les composantes de notre département”, a-t-il souligné avant de s’adresser aux clubs en ces termes: “vous êtes le pilier du développement du football, si vous êtes bien organisés et structurés, vous allez donner aux jeunes l’espoir qu’ils attendent.”

Le séminaire se poursuit aujourd’hui sur un plan plus technique avec, notamment,  les questions liées aux infrastructures, au modèle économique d’un stade, au management des clubs et marketing etc.


MARTIAL GALE (AFI)
ABIDJAN, le 03 octobre 2019

Toutes les actualités
FIFPro Fédération Ivoirienne de football Aequalia BACI STAMVIE DPPI Compagnie Ivoirienne d'électricité