La Côte d’Ivoire retrouve la CAN U23 en Egypte

La Côte d’Ivoire retrouve la CAN U23 en Egypte
Ce sont des Eléphants Espoirs héroïques qui ont ramené la qualification de Conakry

Ils se sont rachetés de leur raté de 2015. Les Eléphants Espoirs ont décroché, mardi, leur ticket qualificatif pour la CAN 2019 qui aura lieu du 08 au 22 novembre prochain au pied des pyramides égyptiennes.

C’est à l’exploit que les poulains de Soualio Haïdara ont renoué avec cette compétition. Ils sont allés chercher la qualification en Guinée, alors que la défaite (0-1) concédée à Abidjan, quelques jours plus tôt,  avait tout du chant du cygne. C’était sans compter avec la farouche détermination de Diallo Ismaël Chester et ses coéquipiers «  Nous ne partirons pas de Conakry sans la qualification », avait promis le capitaine des Eléphants Espoirs en prélude à cette opposition couperet au goût relevé par la rivalité entre les deux nations ouest-africaines. Une promesse bien tenue, au stade du 28 septembre de Conakry où la Côte d’Ivoire, dans la douleur, a réussi à renverser la vapeur (2-1). Un hold up héroïque marqué du sceau des attaquants Christian Kouamé (Genoa) et Hamed Touré (Sassuolo). Absents en 2015 au Sénégal, les Eléphants seront donc du rendez-vous égyptien pour essayer d’améliorer leur carte de visite dans cette compétition vieille de 8 ans seulement. En 2011, à l’édition inaugurale au Maroc, ils n’avaient pas fait mieux qu’une troisième place en poule, synonyme d’élimination. Contrariés d’entrée par l’Afrique du Sud, Jean-Mickaël et Cie avaient relevé la tête face à l’Egypte (2-1) avant de sombrer devant le Gabon (3-1). L’aventure marocaine s’arrêtait, ainsi, sans gloire.

Les Eléphants barrissent aussi


Tout comme les Espoirs, les Eléphants Séniors ont rendu une belle carte, ce mardi, en amical.
Quatre jours après leur défaite (1-2) face aux Ecureuils du Benin (au stade de Caen), ils se sont remis dans le sens de la marche en battant les Aigles de Carthage de Tunisie (2-1). Une révolte d’autant plus retentissante que la team ivoire était orpheline de plus cadors dont Wilfried Zaha, Nicolas Pépé, Serey Dié.

 

MARTIAL GALE (AFI)? avec Achille KOUAME
ABIDJAN, le 12 septembre 2019

Toutes les actualités
FIFPro Fédération Ivoirienne de football Aequalia BACI STAMVIE DPPI Compagnie Ivoirienne d'électricité