Les sages conseils de Didier Drogba aux jeunes

Les sages conseils de Didier Drogba aux jeunes
Didier Drogba, vice-président de l'AFI et légende du football ivoirien.

Ce n’est plus un secret pour personne, Didier Drogba a, définitivement, raccroché les crampons le 21 novembre dernier. Dans la foulée de ce clap de fin, la légende ivoirienne, par ailleurs vice-président de l’AFI, s’est confié en exclusivité à framat.info, un site d’informations ivoirien. Entre autres sujets, le vice-président de l’AFI a mis un accent particulier sur le professionnalisme et la place du travail acharné dans la quête de son rêve de footballeur.

Didier Drogba: buteur, passeur, gagneur, grand champion en un mot. Des valeurs qui auront marqué à vie des millions de fans et d’observateurs avisés. La légende n’a pourtant pas germé sur un claquement de doigt. Elle est le fruit d’un travail de longue haleine fait de patience, d’abnégation, de détermination. Ainsi, au moment où il quitte la scène Drogba a,  volontiers envoyé, en guise de conseils, ce message poignant aux jeunes footballeurs qui caressent le rêve d’une carrière dorée.  « Cela tient, rappelle-t-il, à beaucoup de choses mais la base est la rigueur. C’est l’occasion pour moi de prodiguer des conseils aux plus jeunes et à tous ceux qui veulent embrasser une carrière de footballeur. Cela est valable pour tout sportif de haut niveau. Je ne vais pas m’attarder sur l’hygiène de vie qui est un impératif évident. Sans oublier la volonté personnelle car tout ce que j’ai pu construire, c’est à force de détermination, d’envie et de foi. » L’ex-canonnier de Chelsea et de Marseille va plus loin en des termes bien choisis pour définir les critères qui fondent « un grand athlète ». Celui-ci précise le néo-retraité, « doit avoir toute une organisation autour de lui: médicale, communication… savoir s’entourer de personnes qui vont vous challenger, vous pousser à être le meilleur et surtout se remettre en question en permanence !!! J’ai appris que par le travail, je peux réussir et pérenniser toutes mes actions. Le haut niveau ne laisse aucune place au hasard. C’est la différence entre un bon joueur et un grand joueur. 


"Apporter mon expérience"


Toutes ces qualités s’accompagnent, bien évidemment de facteurs exogènes, notamment les infrastructures. Aussi, le vice-président de l’AFI se désole-t-il de la faiblesse d’équipements sportifs en Côte d’Ivoire. « Avec l’avance qu’on avait pris sur d’autres pays africains, on aurait pu être à un autre niveau de développement de nos infrastructures. Malheureusement, le système est fait de telle sorte qu’on vit au jour le jour. On ne fonctionne pas sur du long terme et c’est ce qui tuera notre football », regrette-t-il, en faisant un lien avec les trois participations ivoiriens à la Coupe du monde (2006-2010-2014).

C’est pour, éventuellement, rectifier le tir que le copropriétaire de Phenix Rising, affiche sa disponibilité de servir à des postes de responsabilités du football local. Mais pas à n’importe quel prix. « Je pense, assure-t-il, que mon expérience et les différentes rencontres que j’ai pu faire tout au long de ma carrière vont me servir à un moment donné de ma vie. Maintenant, à moi de savoir m’entourer des bonnes personnes et d’identifier ce qui me correspondrait le plus pour m’y consacrer à fond, afin que ce soit une réussite et un exemple à suivre. » Comme toujours cette volonté de bien faire qui en a fait cette légende.

 


MARTIAL GALE (AFI),
ABIDJAN, le 03 décembre 201

Toutes les actualités
FIFPro Fédération Ivoirienne de football Aequalia BACI STAMVIE DPPI Compagnie Ivoirienne d'électricité